Conseils
Comment étoffer son CV quand on est jeune diplômé ?

Bravo, vous venez de décrocher votre diplôme ! Il est donc temps de vous lancer sur le marché de l’emploi. Or, au moment de rédiger votre CV, vous réalisez que vous n’avez que très peu d’éléments à faire valoir… Et pourtant, si vous prenez la peine de bien réfléchir, il y a de quoi rédiger un CV digne de ce nom et surtout percutant aux yeux des recruteurs. 

Voici mes 5 principaux conseils : 

1- Indiquer toujours un titre et un pitch au début de votre CV 

Pour ce faire, vous devez donc bien réfléchir à l’intitulé de fonction que vous recherchez (vous pouvez en noter 2 si besoin, tant que cela reste dans le même domaine). Ce n’est sûrement pas au recruteur de deviner ce que vous voulez faire ! Notez donc le nom du poste recherché si vous envoyez une candidature spontanée ou bien l’intitulé de poste indiqué dans l’annonce si vous répondez à une offre. 

Juste en dessous de l’intitulé de la fonction visée, pitchez-vous ! 

Un pitch est tout sauf cette phrase que je lis pourtant souvent : “Je souhaite rejoindre une entreprise dans laquelle je pourrai mettre à profit mes compétences et évoluer”. Non, non et non ! Cette phrase n’apporte AUCUNE valeur ajoutée à votre candidature, et ne vous démarquera PAS des autres candidats. Un bon pitch est celui qui synthétise quelques-unes de vos compétences clés acquises lors de stages et/ou de votre formation académique, à condition qu’elles soient en lien direct avec les compétences attendues pour le poste visé. Pensez aussi à y faire valoir vos compétences linguistiques, vos connaissances d’un secteur d’activité, etc. Ajoutez quelques-unes de vos principales qualités, celles qui reflètent vraiment votre personnalité. 

Pour aller plus loin : Comment présenter un pitch efficace dès les premières lignes de votre CV 

2 – Détailler bien votre formation 

En tant que jeune diplômé, il faut absolument apporter un soin particulier à cette rubrique. En précisant notamment les matières phares de votre cursus, cela permet d’y glisser quelques mots-clés. Pensez également à indiquer le sujet de votre mémoire de stage ou d’un thème d’études, cela peut parfaitement faire écho avec le poste visé et/ou le secteur d’activité dans lequel vous postulez. Bien sûr, si vous avez suivi un séminaire d’études à l’étranger, ou participé à des conférences/salons professionnels, c’est aussi pertinent de le notifier. Cela démontrera au recruteur votre curiosité intellectuelle, ou votre capacité à effectuer de la veille sectorielle par exemple.  

3 – Donner du concret à vos expériences/stages 

Je ne connais aucun jeune diplômé qui n’a pas au moins effectué un stage, ou occupé un job étudiant. Pour valoriser au mieux ces quelques expériences, veillez à : 

  • notifier le secteur d’activité, en particulier si l’entreprise n’est pas très connue, 
  • détailler vos missions, c’est-à-dire expliciter les tâches confiées et le rôle précis tenu durant cette expérience,
  • faire valoir les résultats obtenus quantitatifs et/ou qualitatifs. 

L’objectif est bien ici de prouver un maximum de compétences au regard des réalisations effectuées.  

4 – Valoriser vos activités extra-professionnelles 

C’est une section à bien compléter pour pouvoir vous démarquer des autres candidats ! En effet, si vous êtes (ou avez été) bénévole dans une association, c’est une expérience à prendre en compte et qui sera grandement appréciée par un recruteur. Là aussi, indiquez bien votre rôle, ainsi que les compétences et qualités développées. Idem pour vos loisirs ou toute autre activité exercée en club. Si vous avez pratiqué un sport à haut niveau, c’est également gratifiant, même si cela n’a à priori aucun rapport avec le type d’emploi visé. Tout ce qui peut démontrer votre capacité d’adaptation, votre goût de l’effort, votre sens de l’autonomie, ou encore votre esprit d’équipe représente un atout indéniable pour votre profil junior. 

Pour aller plus loin : Quel intérêt à noter ses activités extra-professionnelles dans son CV ?

5 – Ne pas faire l’impasse sur les langues et les logiciels informatiques pratiqués 

Ils représentent des mots-clés, puisque tout poste implique l’utilisation de certains outils et/ou la connaissance de certaines langues. Indiquez bien votre niveau de langues selon la classification européenne des langues (B2, C1, etc.).

Pour aller plus loin : Comment mentionner vos connaissances linguistiques sur votre CV ?

En conclusion : 

Les mots-clés et l’ensemble du contenus sont essentiels, mais ne négligez pas pour autant la mise en page. C’est elle qui donne la première impression et représente la première image de votre document. Evitez impérativement les excès de logos, d’images et/ou de tableaux au risque que votre CV ne soit pas compatible avec les ATS (et autres outils d’intelligence articielle). 

Pour en savoir plus : Votre CV est-il bien compatible avec les nouveaux outils d'intelligence artificielle ? 

Et pour vous aider à élaborer le format de votre CV, voici quelques suggestions de modèles


Nos experts
Ressources humaines / Service du personnel
57 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
78 abonnés
S'abonner
Enseignement
32 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
48 abonnés
S'abonner