Conseils
Votre CV est-il bien compatible avec les nouveaux outils d'intelligence artificielle?

Dans certains cabinets de recrutement, dans les grandes entreprises et de façon croissante aussi au sein des petites sociétés, les recruteurs utilisent de plus en plus d’outils comme les logiciels ATS (Applicant Tracking System) leur permettant un important gain de temps par le biais d’une gestion partiellement automatisée des dossiers de candidature. Mais certaines entreprises, principalement, les très grandes, vont plus loin.

Lorsque, pour postuler, vous devez remplir un formulaire de candidature, vous avez très probablement à faire avec un ATS. Mais jusque-là, rien de spécial. En revanche, si l’entreprise dans laquelle vous postulez, vous invite à « discuter » et à répondre à des questions en ligne avec un chatbot (robot logiciel pouvant dialoguer avec une personne par le biais d’un service de conversations automatisées) avant que ce dernier ne vous demande de lui envoyer votre CV, c’est que vous avez très probablement à faire à un outil de tri des CV doté ou pas d’un peu d’intelligence artificielle ou en d’autres termes, un algorithme de filtrage. Alors, comment est-ce que cela marche ? L’algorithme analyse les informations présentes sur le CV et analyse les tournures de phrases et les mots utilisés pour approfondir son décryptage du profil. Ensuite, comme un véritable filtre, l’algorithme ne sélectionnera que les meilleurs profils au recruteur. 

Est-il possible de rendre son CV plus ou moins compatible avec ce type d’outils ? Difficile à dire, car qui sait de quoi sont fait exactement ces algorithmes ?? Néanmoins, en respectant quelques principes simples, vous pourrez rendre votre CV un peu plus « IA compatible ». Voici mes 5 principales recommandations :

1- Privilégiez une mise en page simple. Il est souvent impossible pour ces robots de « lire » correctement votre CV s’il y a trop de pictogrammes, de tableaux, de zones de texte, de colonnes dans votre CV. Du coup, je vous conseille vivement de privilégier une structure simple plutôt qu’à chercher à tout prix à faire dans trop d’originalité au risque de ne pas être lu.

2- Optez pour un format de fichier adapté. Même le format de votre fichier a son importance : certains formats (notamment les PDF) ne sont pas toujours bien gérés par ces outils. A ce stade, je ne peux que vous conseiller d’opter systématiquement pour un format .doc (sauf autre mention expresse de la page carrière sur laquelle vous déposez votre document). 3

3- Repérez les bons mots-clés. Les bons mots-clés sont ceux qui vont être scannés en priorité et reconnus par ces logiciels. Pour bien les choisir, je vous recommande donc de reprendre ceux de l’offre d’emploi, car ce sont à coup sûr les mêmes que le recruteur aura indiqué comme filtres de sélection. Employez-les plusieurs fois dans votre CV et le plus tôt possible, dans un paragraphe introductif par exemple qui résumerait vos compétences-clés avant même la rubrique dédiée aux expériences. Dans le choix de ces mots-clés, tout a son importance… S’il est écrit « management » plusieurs fois dans l’annonce, n’écrivez pas « manager » dans votre CV. Si l’annonce mentionne « BtoB », corrigez votre « B2B ». Sinon le logiciel ne sera clairement pas capable d’associer les 2 termes. Si l’intitulé du poste vacant n’apparaît pas dans votre CV, il y a là aussi très peu de chances que vous soyez retenu. Mon astuce, très simple mais efficace, est d’indiquer cet intitulé de fonction en objectif de poste en haut de votre CV. Dans le cas d’une candidature spontanée, imprégnez-vous du vocabulaire utilisé par l’entreprise et/ou le secteur visé et reprenez les termes les plus fréquents dans votre CV. Pour cela, visitez son site web ainsi que les profils LinkedIn des employés qui exercent le même métier que vous. 

4- Attention à l’orthographe et aux acronymes. Evidemment, faites attention aux fautes d’orthographe, sinon les outils d’IA ne sauront pas repérer les mots-clés dans votre CV. Veillez aussi à bien spécifier la bonne façon d’écrire vos diplômes, vos compétences techniques, etc. Ils doivent correspondre mot pour mot : par exemple « Master 2 » ne sera pas reconnu si vous avez écrit « M2 » dans votre CV, ou « MBA » ne passera pas le filtre si l’annonce précise « M.B.A. ». 

5- Les formatages admis. Dans la très grande majorité des outils d’IA, on admet l’utilisation des caractères en gras, les majuscules, les listes à puces rondes classiques. Pas la peine d’en abuser pour autant… ? Pour la police d’écriture, il faut plutôt rester dans du traditionnel : Calibri, Verdana, Arial dans une taille comprise entre 10 et 12. Si votre CV comporte de la couleur (2 suffisent), la plupart des outils parviennent à la gérer. 

Même si optimiser son CV pour être repéré par ces nouveaux outils nécessite l’utilisation de mots-clés et d’une mise en forme simplifiée, cela ne signifie pas pour autant que votre CV doit être monotone ou fade. N’hésitez donc pas y prévoir votre petite touche personnelle. D’ailleurs, si votre CV est sélectionné, il s’agira bien d’être lu par un « recruteur humain » cette fois, et non plus par un logiciel robot ! Il sera alors sensible à l’ensemble de votre parcours, à vos réalisations majeures, ainsi qu’à vos centres d’intérêts par exemple. 



Nos experts
Communication / Marketing / RP / Publicité
45 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
23 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
17 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
56 abonnés
S'abonner