Conseils
Les 20 premières secondes qui font toute la différence !
Ca y est ! C’est le grand jour ! Vous êtes dans les starting blocks, prêt et paré pour votre entretien d’embauche avec une tenue adéquate, préparé aux questions les plus délicates, mais ce n’est pas tout ! Avez-vous pensé à votre langage corporel? Les recruteurs ne font pas que vous écouter, ils vous observent aussi. Vous vous en doutiez.
Chantal Cadorin profile picture Rédigé par Chantal Cadorin
Sachez que les premiers instants sont cruciaux, car : 
  • les recruteurs (tout comme vous d’ailleurs !) n’ont pas de temps à perdre 
  • les candidats hors-pair savent se différentier dès le premier contact 
Pourquoi et comment ? Ils connaissent la règle des 4/20. Cette règle peut se définir de la façon suivante : 
  • les 20 premières secondes 
  • les 20 premiers gestes 
  • les 20 premiers mots 
  • les 20 premières expressions du visage. 
Il faut être conscient que tout se joue dans un laps de temps très court, lors du premier contact. Et que se passe-t-il ?

1/les 20 premières secondes
Bien entendu, votre entretien ne se limite pas à ces 20 premières secondes mais il est évident que si vous ratez votre entrée, vous partez déjà avec un handicap. C’est sur cette première impression que l’on va vous juger. C’est tout ce que l’on voit, sans rien dire : votre attitude, votre démarche, votre tenue vestimentaire. L’objectif est de vous attirer la sympathie de votre interlocuteur. 

Ayez l’air sûr de vous, adoptez une posture dynamique avec les épaules redressées, le dos droit, la tête haute et avancez d’un pas décidé. Adoptez toutefois de préférence un comportement mesuré plutôt qu’une attitude faussement à l’aise. Vous serez d’autant plus confiant et à l’aise que vous aurez bien préparé cette rencontre. Enfin, votre état d’esprit doit être positif' et ainsi votre corps évoluera dans cette positive attitude.

2/les 20 premiers gestes 
Commencez par saluer votre interlocuteur en lui tendant une poignée de main ferme, sans excès, accompagnée de gestes d’ouverture (au dialogue, au contact) et d’accueil. Evitez les attitudes rigides et défensives, tels que les fameux bras/jambes croisés ou cacher ses mains dans ses poches ou dans le dos. Vos mains doivent être visibles, certes, mais ne les agitez pas trop au risque de paraître nerveux. Vos gestes doivent être en phase avec ce que vous dites et ce que vous dégagez. Enfin, ne soyez pas avachi dans un canapé mais gardez toujours une posture droite. 

3/les 20 premiers mots
Respectez les règles élémentaires de politesse, ce qui n’est pas toujours acquis comme j’ai pu le constater. Quelle est votre formule de salutation ? « Bonjour Madame », « Bonjour Monsieur ». Pensez à vous différencier ensuite avec des expressions plus personnalisées comme « Ravi de vous rencontrer » ou autre variante « Enchanté de faire votre connaissance » à la place du sempiternel « Enchanté ». Cela dit, il est essentiel de vous approprier ces mots, ces expressions et de trouver vos mots sinon ça « sonnera faux ». Par ailleurs, posez votre voix, parlez de manière intelligible et soyez précis. Assurez-vous aussi que votre vocabulaire soit positif. Les silences sont parfois utiles ; ne cherchez pas à tout prix à parler et encore moins de finir les phrases de votre interlocuteur.

4/les 20 premières expressions du visage
Il s’agit de votre sourire et votre regard. Le sourire doit être authentique et spontané. Quand on sourit de façon sincère, nos yeux sourient également. Faites l’exercice devant le miroir et vous comprendrez vite ce qu’est un sourire sincère. Un sourire stimule un autre sourire en retour et va créer un climat chaleureux et positif. Et le dernier point mais non des moindres : regardez votre interlocuteur dans les yeux. Ce n’est pas toujours facile, mais une chose est sûre, sans contact visuel direct, pas de confiance. 

J’en ai malheureusement encore fait l’expérience récemment avec une jeune femme qui m’adressait la parole en baissant les yeux. Je lui ai expliqué que je ressentais un manque de confiance en elle, un malaise ce qu’elle m’a confirmé, elle ne se sentait pas bien dans sa peau. Vous ne voulez pas que l’on doute de votre personne lors d’un entretien d’embauche, mais plutôt dégager de la confiance. Si regarder dans les yeux est difficile pour vous, alors essayez entre les sourcils : effet garanti ! 

Faites en sorte que tout concorde dans votre attitude : vos gestes, votre regard, vos premiers mots, pour que votre « première impression » soit harmonieuse et invite à l’échange. « 4x20=80% du travail de persuasion » Il reste encore 20%... ces 20% qui vont se jouer pendant tout le reste de l’entretien. Gardez le cap et soyez positif! On ne vous demande pas de jouer un rôle, mais d’être vous, sous votre meilleur angle. Plus vous serez préparé, plus vous serez calme, naturel et en confiance. Alors, soyez prêt !

A lire sur le même thème : 


Nos experts
Vêtements / Textile
27 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
57 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
19 abonnés
S'abonner
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner