Conseils
Les cauchemars des candidats

Certaines façons de faire, requêtes ou « règles du jeu » sont parfois vécues comme des cauchemars par les candidats à l’embauche. Dans tous les cas, ce sont les défis, frustrations voire colères auxquels les candidats ont parfois à faire. En voici quelques-uns et mes conseils pour les vivre au mieux.

L’envoi de la candidature : 

C’est la première étape incontournable mais tellement cauchemardesque pour certains. Les sites web regorgent de conseils, les coachs ont leur façon de voir les choses et ne parlons pas des recruteurs et managers qui ont leur subjectivité individuelle en sus. Mais alors ?

-> Mon conseil : armez-vous de votre bon sens, réfléchissez un tant soit peu à votre démarche et demandez-vous ce qui est vraiment attendu en face. Et si vous-même vous étiez le recruteur ? qu’aimeriez-vous lire ou voir ? qu’est-ce qui vous plairait ou pas chez un candidat ? Une fois que vous avez réussi à identifier ces quelques points, ça vous aidera à « monter votre propre dossier de candidature ».

Le silence-radio : 

Rien de plus irritant que de se donner la peine d’envoyer un dossier en bonne et due forme et de ne pas recevoir de nouvelles. Dans la même veine, participer à une série d’entretiens et soudainement : plus rien. J’en conviens c’est très frustrant, et c’est normal de vouloir savoir ce qu’il en est.

-> Mon conseil : n’hésitez pas à contacter l’entreprise si après 15 jours, vous n’avez aucune nouvelle. Cependant, évitez l’appel ou le mail immédiat après votre postulation pour savoir si c’est bien arrivé. Laissez un peu de temps aux personnes qui doivent examiner l’ensemble des candidatures pour se positionner. S’il s’agit d’un retour d’entretiens, contactez la personne en charge pour prendre des nouvelles.

Les mails automatiques : 

A force de messages impersonnels, certains candidats considèrent ne pas avoir reçu de réponse car le message n’est pas personnalisé.

-> Mon conseil : même si c’est automatisé, et certes peu « humanisé » car souvent il ne figure même pas le nom d’un individu auquel se raccrocher, dites-vous bien que ce genre de réponses est la conséquence d’un volume d’activité important pour les recruteurs. Peut-être à regret certes, ce genre de réponse reste toutefois une réponse.

Le coup de fil impromptu : 

Il est fréquent que des recruteurs appellent les candidats pour qualifier la postulation et obtenir des informations qui pourraient se trouver éliminatoires pour la suite de la sélection.

-> Mon conseil : vous n’êtes pas tenu/e d’être disponible à tout moment et donnez-vous le droit d’agender cet entretien à un autre moment de la journée qui vous conviendrait respectivement. Il est important que vous puissiez communiquer de façon sérieuse (évitez les cris des enfants en arrière-fond), de ne pas vous mettre en danger (au volant de votre voiture) et d’être disponible. En revanche, assurez-vous d’être joignable et prêt/e pour répondre à l’appel le moment convenu.

Les questions-pièges aux entretiens : 

A mon sens, un bon recruteur ne pose pas de questions-pièges pour acculer le candidat. Il souhaite plutôt savoir comment vous fonctionnez ou vous comportez dans certaines situations, ou comprendre ce qui s’est passé.

-> Mon conseil : une chose est certaine, préparez-vous aux entretiens en ayant des exemples illustrant divers contextes (raisons de changement de postes, réalisation de tâches, identification d’erreurs, obstacles, conflits, gestion des délais, etc.). Il n’y a en général pas de réponse juste ou fausse en tant que telle, mais ce sont plus des modes de fonctionnement qui sont évalués. Le recruteur ou manager aura pour sa part la mission d’identifier si votre façon de faire est compatible ou complémentaire avec la culture d’entreprise, le cahier des charges, le mode de fonctionnement de l’équipe, etc. Soyez factuels et concis, restez professionnels, et répondez à la question et rien qu’à la question sans broderies superflues. Soyez honnêtes, ne critiquez pas les autres (personnes ou entreprises) et rappelez-vous, aucun besoin de raconter tout de A à Z, vous pouvez sélectionner les éléments à partager tout en restant vous-même.

Les questions aberrantes : 

Si on consulte les recueils des questions aberrantes, surprenantes, stupides ou décapantes, il y en a pléthores. Certaines me font rire ou « tomber les chaussettes » : combien de stations-services en ville de Genève ? que faites-vous sur une île déserte ? imaginez-vous que vous êtes un crayon, qu’on vous dépose dans un mixeur, comment vous échappez-vous ? combien de personnes portent un bonnet en hiver ?

-> Mon conseil : je dois reconnaître être bien mal prise pour donner un conseil avisé sur la bonne réponse. Ma façon personnelle d’y répondre est de questionner le lien avec le travail ou l’entreprise, ou de reconnaître mon incapacité à répondre, ou encore si je suis inspirée sur le moment, de livrer du tac au tac une réponse tout aussi décapante.

La négociation salariale : 

Certaines personnes craignent être écartées de la sélection selon la réponse fournie. En effet, cela peut s’avérer vrai.

->  Mon conseil : soyez très au clair sur vos propres prétentions. N’annoncez pas une fourchette que vous n’accepteriez pas dans le futur et laissez la porte ouverte à une négociation. A nouveau, préparez-vous, informez-vous et (re)lisez les divers articles sur le sujet déjà publiés sur joHdi.
a) Comment negocier son salaire à l'embauche
b) Connaître les principes de structure salariale pour bien négocier son salaire
c) Comment négocier son salaire quand on est une femme

Après le recueil de ces situations, mon plus grand conseil est de réinterpréter la situation comme un « exercice » ou encore mieux comme « un jeu » (certaines techniques existent !). Il ne s’agit en aucun cas de négliger les enjeux et l’importance de la recherche d’un emploi. Il s’agit ici de reprendre le contrôle de ce qui est contrôlable et de ne pas s’oublier en tant qu’individu pour se travestir en quelqu’un que nous ne sommes pas. Nous ne sommes définitivement pas tous faits pour travailler partout et n’importe où.

Nos experts
Santé
25 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
47 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
76 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
57 abonnés
S'abonner