Conseils
Comment être recruté par une multinationale ?
Une fois le profil recherché élaboré et l’offre d’emploi publiée, commence alors le parcours du combattant pour le postulant qui recherche un job dans une multinationale. Forte de nombreuses années d’expérience dans le recrutement en grandes entreprises, j’ai observé des récurrences dans les processus de recrutement. Voici quelques conseils pour bien postuler et sortir du lot.
Pour postuler: quelques conseils
La plupart des grandes structures ont des plateformes de gestion de talents en place. Leur personnalisation est variable d’une entreprise à l’autre et cette étape peut paraître laborieuse au postulant. Néanmoins, je vous conseille vivement de plonger pleinement dans l’exercice, car il est fort rare qu’une entreprise qui a ce genre d’outil en place accepte les candidatures par mail ou par poste. 
  • Fournissez les documents requis. 
  • Insérez correctement votre lieu de domicile /canton/pays. C’est le premier critère qui peut être déterminant et qu’un recruteur va utiliser pour affiner sa sélection. 
  • Insérer des mots clés dans votre CV en lien à l’offre d’emploi à laquelle vous répondez. En effet, ces outils de gestion de talents sont une base de données avec des fonctionnalités de recherches et de filtres. 
  • Postulez à un poste spécifique (et pas 10 postes différents). Les postulations spontanées pourraient être plus facilement «oubliées» avec ce genre de base de données. 
  • Enregistrez votre candidature dans la langue de l’offre de l’emploi: la langue de la publication n’est pas un hasard.
  • Si un programme de cooptation est en place, c’est souvent déjà au moment de l’enregistrement de votre candidature qu’il faut mentionner le nom de votre contact. 
  • Vérifiez la taille de vos documents: le volume des documents à télécharger est souvent limité ! Adaptez vos fichiers en conséquence et évitez de les envoyer par mail. 
  • Choisissez des couleurs lisibles en cas d’impression Noir/Blanc. Les multinationales font aussi attention à leurs coûts d’impression. 
  • Evitez de téléphoner pour savoir si votre CV a bien été enregistré. Faites-le uniquement si vous recevez un message d’erreur. Sachez qu’une fois qu’une annonce a été publiée, il se passe souvent quelques jours avant que le recruteur ne commence à traiter les candidatures. Même si vous êtes impatients d’avoir des nouvelles, attendez une quinzaine de jours avant de téléphoner au recruteur.  

Pré-selection: ne pas ignorer un appel de l’étranger
Lors de l’étape de pré-sélection, l’accent va être mis sur une qualification des profils basée sur des mots clés car de nombreuses candidatures doivent être considérées - parfois jusqu’à plusieurs centaines. Les candidats ainsi sélectionnés vont alors recevoir un appel téléphonique du recruteur. Il s’agit d’un entretien relativement court (15-30 minutes) portant sur quelques questions (prétentions salariales, disponibilité, validation d’expérience ou de connaissances) qui vont aider le manager ou le recruteur à décider d’une éventuelle rencontre en face à face. Certains candidats rapportent parfois ne pas répondre à des appels avec des indicatifs étrangers. Sachez qu’il est bien possible que la personne en charge de la présélection soit basée en Irlande, Angleterre, Hongrie, Roumanie, Egypte par exemple. N’évitez donc pas systématiquement des appels venant de l’étranger si vous avez récemment postulé dans une multinationale. 
Et si vous décrochez un entretien, soyez aussi flexibles que possible dans votre agenda. Les entretiens sont parfois organisés sur une seule journée en fonction des disponibilités des intervenants. Prenez le temps de (re)lire «la check-list JoHdi pour réussir votre entretien d’embauche» et préparez-vous! 

 Retrouvez-moi sur www.humania.ch
Nos experts
Ressources humaines / Service du personnel
11 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
52 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
20 abonnés
S'abonner
Santé
24 abonnés
S'abonner