Conseils
La pandémie de Covid-19 va-t-elle vraiment changer notre manière d'envisager le travail ?

Le confinement nous a (presque) tous obligé à goûter au télétravail avec ses joies et ses peines. A entendre, ce fut une découverte pour beaucoup et l’envie de continuer à faire du home office semble se confirmer chez bon nombre d’entre nous. Même les employeurs les plus réticents semblent être prêts à lâcher du lest puisqu’ils ont vu que ça pouvait très bien fonctionner. Mais chasser le naturel, il revient au galop. Qu’en sera-t-il demain, après le tempête ?

Pauline Tabet profile picture Rédigé par Pauline Tabet

Une étude récente 

Jobcloud a récemment interrogé 3’123 employés ainsi que 265 employeurs en Suisse romande et en Suisse allemande. Le constat est sans appel : nous voulons tous plus de télétravail quand c’est possible. « Ainsi, plus de 80% des collaborateurs souhaitent avoir davantage de possibilités de travailler depuis la maison. Par ailleurs, plus de 50% des employeurs aimeraient proposer un nombre de jours fixe de télétravail, voire une flexibilité totale. » 

De la fiction à la réalité

L’enquête de Jobcloud montre surtout « qu’avant la crise du coronavirus, plus d’un quart (26%) des collaborateurs interrogés ne disposaient d’aucune possibilité de travailler en Home Office. 18% n’avaient cette possibilité que dans des cas exceptionnels, 28% profitaient d’une flexibilité totale dans ce domaine et 12% pouvaient travailler depuis chez eux un nombre de jours fixe par semaine. » Triste constate. De plus, et toujours selon la même enquête le télétravail serait une question de hiérarchie. « Avant la pandémie de coronavirus, les collaborateurs à des échelons supérieurs profitaient de modèles de travail largement plus flexibles. Aux niveaux des conseils d’administration et du management (C-Level), 9 personnes sur 10 travaillaient au moins en partie depuis la maison. Au niveau des collaborateurs, c’était le cas pour moins d’un employé sur deux (47%). » Triste constat no 2.  

Qu’en sera-t-il demain ? 

Les souhaits des collaborateurs seront-ils entendus ? Les entreprises qui disent vouloir proposer plus de télétravail à leurs salariés vont-elles le faire ? L’avenir nous le dira et une seconde vague aussi… 

Le retour en force de l’open space 

Qui dit plus de télétravail rime avec réduction des espaces de travail classiques. Inutile de conserver des mètres carrés vides la plupart du temps. Le travailleur de demain ne viendra plus au bureau pour travailler seul à une table durant 8 heures. Il viendra pour des meetings pour lesquels sa présence sera vraiment nécessaire. Il viendra pour échanger avec ses collègues, travailler en équipe sur des projets communs. Fini donc les bureau individuels et personnels, les espaces devront être communs et repensés en espace plus conviviaux et confortables sans pour autant négliger les équipements. Un bureau comme à la maison ! C’est peut-être bien cet argument-là qui touche directement au porte-monnaie des entreprises qui fera que les employeurs envisageront le travail autrement… 


Retrouvez ici l'enquête de Jobcloud


Nos experts
Enseignement
31 abonnés
S'abonner
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
23 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
19 abonnés
S'abonner