Conseils
Je me sens stressé/e!

Définir le stress est un exercice intéressant car ce terme est utilisé à tous les détours. De nos jours, tous, professionnels d’origines diverses et individus lambda ont une expérience, une compréhension, une définition, une conceptualisation propre de ce qu’est le stress. Parfois le terme se réfère au stimulus et parfois à la réaction engendrée par une forme de tension. Retenons qu’il s’agit de la perception de la personne, de sa propre subjectivité, et que le curseur ne se situe pas au même endroit pour tous dans un environnement similaire. Il s’agit essentiellement du déséquilibre perçu au niveau des conditions de travail entre les contraintes et les ressources.

En Suisse, plus d’un travailleur sur 4 dit se sentir stressé ! Dans les années 90, le stress a commencé à être utilisé comme un outil de management et de performance. Certains individus parlent de stress positif, pour en fait parler de facteurs stimulants. En médecine et en psychologie, on parle de stress lorsqu’on atteint les limites de ses capacités et que la balance penche du côté des contraintes (pression temporelle, incertitude liée au travail, problèmes d’organisation du travail, surmenage qualitatif, stresseurs sociaux liés aux supérieurs, stresseurs sociaux liés aux collègues) au détriment de nos ressources (marge de manœuvre, globalité de la tâche, comportement de soutien du supérieur, estime générale manifestée). Des aspects liés aux conditions personnelles et aux traits de caractère influent également la manière d’appréhender les facteurs stressants.

Le stress est négatif et le stress (chronique) est associé à un phénomène néfaste car il péjore de façon importante la qualité de vie et la santé. Les conséquences sur la santé peuvent notamment se reporter sur des troubles du sommeil/épuisement/dépression, des troubles musculo-squelettiques, des maladies cardiovasculaires, une consommation élevée de médicaments ou de prestations médicales, irritabilité/ manque de concentration/erreurs/oublis, etc. et encore sur le plan des comportements liés à la santé (sport, nutrition, alcool, nicotine…).

Les coûts liés au stress sont phénoménaux ! Ceux-ci s’élèvent à environ CHF 6,5 milliards par an pour les employeurs! 

10 astuces pour gérer le stress

Alors pour favoriser vos ressources, il y a des mesures personnelles que vous pouvez mettre en œuvre. Elles dépendent avant tout de votre comportement et de votre vision des choses. Je vous en propose 10 qui ne sont en rien exhaustives :

1. Examinez attentivement ce qui vous affecte sur l’axe des contraintes et modifiez-le si vous pouvez l’impacter

2. Faites une chose à la fois et dans la mesure du possible, déterminez quand vous les faites

3. Intégrez des pauses à votre horaire même si vous vous sentez débordé/e

4. Si vous estimez que vos efforts dépassent les récompenses, parlez-en à votre supérieur. Si votre entreprise n’est pas en mesure de répondre à votre besoin, ajustez vos efforts pour rétablir un équilibre sain entre l’effort et les récompenses. Ceci ne veut pas dire arrêter de travailler mais vous investir de façon appropriée à votre travail

5. Investissez les autres sphères de votre vie (vie sociale, vie familiale, …)

6. Ne laissez pas les conflits s’installer, adressez-les

7. Déterminez la manière de faire une tâche (comment rédiger un rapport, trier nos dossiers,…) et définissez votre propre méthode de travail

8. Si vous pensez être en mesure de lutter contre la source du stress, n’hésitez pas à agir (faire des projets, définir les priorités, déléguer des tâches)

9. Si vous ne voyez aucun moyen d’agir directement contre la source du stress, le fait de maîtriser vos propres sentiments (peurs, colères, appréhensions) peut la plupart du temps constituer une aide. Respirez profondément à trois reprises, relativisez, lâchez prise et orientez vos forces vers des objectifs prometteurs

10. Les échanges avec les autres permettent d’élargir son point de vue et peuvent constituer un soutien dans les situations difficiles. Les bonnes relations sont source d’énergie et peuvent apporter de l’aide et des conseils ou du soutien émotionnel par une écoute et de l’empathie.

L’identification des mesures personnelles afin de nous aider à gérer le stress sont intéressantes et aidantes. L'idéal étant que les entreprises n'omettent pas leur rôle à jouer dans la mise en œuvre de mesures organisationnelles afin de soutenir la santé d’une façon durable.


Quelques sources utiles :

www.promotionsante.ch

www.stressnostress.ch

https://www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Publikationen_Dienstleistungen/Publikationen_und_Formulare/Arbeit/Arbeitsbedingungen/Studien_und_Berichte/stressstudie-2010--stress-bei-schweizer-erwerbstaetigen---zusamm.html

Nos experts
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
41 abonnés
S'abonner
Santé
24 abonnés
S'abonner
Enseignement
30 abonnés
S'abonner