Conseils
Je quitte mon job!

Ça y est ! Vous avez signé un nouveau contrat de travail et l’heure est venue de démissionner. C’est peut-être la joie au coeur ou avec des émotions partagées, toutefois il va falloir vous y atteler et il va falloir l’annoncer. Mais comment bien le faire?

Démissionner dans les règles

Avant toute chose, il vous faut connaître votre préavis et le respecter. Si rien n’est stipulé dans votre contrat ou dans la convention collective de travail, il s’agit d’appliquer le Code des Obligations (art. 335 CO). Ce préavis est alors de :

  • 7 jours pendant le temps d’essai (pour la fin d’un jour)
  • 1 mois pendant la première année de service (pour la fin d’un mois)
  • 2 mois de la deuxième à la neuvième année de service (pour la fin d’un mois)
  • 3 mois dès la dixième année de service (pour la fin d’un mois) 
  • Les contrats de travail de durée déterminée prennent fin à l’expiration de la période convenue 
  • Une résiliation anticipée n’est pas possible en l’occurrence, sauf si le contrat le prévoit ou si des motifs importants le justifient

Une démission n'est valable qu'à partir du moment où l'autre partie l'a reçue. Elle doit donc parvenir à votre employeur au plus tard le dernier jour ouvrable du mois. Vous pouvez démissionner oralement, toutefois c’est à vous d’amener la preuve de la bonne réception de l’information en cas de conflit. Afin de parer à cette éventualité, je vous suggère de le faire par écrit. Vous remettrez votre courrier en mains propres et ferez contresigner une copie en guise d’accusé de réception, ou l’enverrez par courrier recommandé (date de réception faisant foi). 

La lettre de résiliation du contrat de travail doit comprendre les points suivants: 

  • Indications correctes (nom, adresse) de l’employé et de l’employeur 
  • Adressez-la au département des RH ou à votre supérieur direct
  • Date du contrat de travail que vous résiliez
  • Date de la fin des rapports de travail
  • Signature manuscrite et date
  • Aucune obligation légale de signifier le motif 


Communiquer et préparer son départ

En premier lieu, annoncez-le à votre patron : il s’agit de politesse et d’usage. Mettez-vous d’accord sur le mode de communication élargi. Chaque situation est unique et il peut y avoir des raisons de ne pas le clamer à la cantonade à peine sorti de la discussion avec votre boss. Concertez-vous, mettez-vous d’accord et respectez le modus operandi. Si vous appréciez votre patron, c’est aussi l’occasion de le lui faire savoir.

Si vous avez des récriminations à partager, faites-le avec qui de droit. Semer la zizanie avant de partir, ne vous amènerait pas grand-chose de positif. Même si vous en avez ras-le-bol et que démissionner peut donner des envies de régler ses comptes, restez professionnel jusqu’au bout. En effet, louper sa sortie pourrait avoir des effets pervers. Tout le monde a un réseau qui se parle, que ce soit le chef ou les collègues : évitez donc un départ tonitruant qui n’aiderait pas votre employabilité future. Rester pro jusqu’au bout est une réelle compétence relationnelle. Si votre comportement devait être considéré par certains comme indésirable, voire nuisible, ceci risquerait de vous poursuivre un certain temps. N’oubliez pas que ces futurs-ex collègues font aussi partie de votre réseau à soigner.

Planifiez vos tâches et transmettez-les à qui de droit même si vous pensez que ce n’est pas la meilleure personne pour vous succéder. Ce qui se passe après vous n’est plus de votre ressort. Soignez sa sortie, c’est aussi savoir dire au revoir à ses collègues et interlocuteurs. Il n’est nul besoin d’aller serrer la main de tout le monde, un message aux partenaires de travail peut être largement suffisant. Et si vous souhaitez organiser un pot de départ, faites-le, en entravant le moins possible la bonne marche des affaires.

A présent, à vous des jours nouveaux, de nouvelles aventures dans un pré à l’herbe plus verte.

Nos experts
Ressources humaines / Service du personnel
48 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
61 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
58 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
79 abonnés
S'abonner