Conseils
Comment rassurer un recruteur sur son niveau dans une langue étrangère?

Ce qu’il y a de bien avec les compétences techniques, c’est qu’elles peuvent être mesurées. Donc, en gros, après un test ou un exercice, le recruteur peut vous dire si vous avez le niveau requis ou pas. Mais encore faut-il que ce dernier veuille vous tester. Pour cela, il faut lui donner des informations précises et tangibles en amont et ensuite le rassurer grâce à une bonne préparation.

Pauline Tabet profile picture Rédigé par Pauline Tabet

Avant l’entretien : on place la barre 

Tout commence par le CV et la bonne mise en avant de vos connaissances linguistiques. Un doute sur la marche à suivre ? Cet article saura vous aider: Comment mentionner vos connaissances linguistiques sur votre CV

Ensuite, tout comme pour votre CV, vous prendrez soin de rédiger votre lettre de motivation ou mail de candidature dans la langue de l’offre d’emploi ou langue utilisée par le recruteur si ce dernier vous a sourcé et que vous avez décidé de donner suite. 


En attendant l’entretien : on se prépare

Durant le processus de recrutement, vous n’échapperez pas aux tests, lors des échanges oraux ou écrits avec le recruteur ou par la réalisation de vrais tests de langues sur site ou on-line. Donc, en fonction du niveau demandé, si vous vous sentez un peu juste, préparez-vous. Et pour cela, 2 alternatives s’offrent à vous. 

  • Pratiquer avec un copain ou une copine : contactez une personne de votre entourage qui possède un meilleur niveau que vous dans la langue en question pour vous entraîner avec elle. Attention, ne parlez pas de la pluie et du beau temps mais mettez-vous en situation. Entraînez-vous à vous présenter en deux minutes, à expliquer pourquoi le job vous intéresse etc…. Naturellement, vous pouvez aussi contacter un professeur et prendre quelques heures de cours privés mais cela aura un coût. 
  • Prendre des cours sur internet : si vous n’avez pas de copine sous la main, que le temps vous manque et que vous êtes prêt(e) à dépenser un peu d’argent, prenez des cours en ligne. Il existe différentes solutions comme Babbel.com. Solution plutôt grand publique, Babbel propose l’apprentissage de pas de moins de 17 langues et commence par une évaluation de votre niveau avant de vous proposer des exercices. Une autre solution, plus business, Go fluent, vous permettra d’alterner les cessions d’apprentissage et de pratique lors de conversations téléphoniques avec un professeur. L’avantage des méthodes on-line réside bien dans le fait que vous pouvez avancer à votre rythme. Si vous devez mettre le paquet en une semaine, c’est possible. 


Pendant l’entretien : on prouve 

Là, c’est à vous de jouer. Parlez ! Montrez d’emblée au recruteur que vous n’avez pas peur de vous exprimer devant lui et que donc vous saurez vous faire comprendre par vos futurs interlocuteurs ou clients ! Si vous sentez encore des doutes du côté du recruteur, ne manquez pas de lui donner des exemples de votre utilisation professionnelle passée de la langue en question. Aviez-vous uniquement des contacts par téléphone ? Cette langue était utilisée pendant les réunions internes etc… Et puis, montrez-lui votre motivation à vous améliorer. Dites-lui que vous envisager de prendre des cours afin de préparer le diplôme supérieur. 

Nos experts
Ressources humaines / Service du personnel
57 abonnés
S'abonner
Vêtements / Textile
27 abonnés
S'abonner
Communication / Marketing / RP / Publicité
45 abonnés
S'abonner
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner