Conseils
Dis-moi quels sont tes loisirs, je te dirai qui tu es !

« Comme il pratique un sport collectif, il sera donc à l’aise pour travailler en équipe » : psychologie de comptoir, simple interprétation ou véritable indicateur de votre personnalité ? Que pensent les recruteurs de vos loisirs et que font-ils de ces informations ?

Pauline Tabet profile picture Rédigé par Pauline Tabet

Cette rubrique, nommée parfois « Activités extra-professionnelles » ou « Loisirs » ou encore « Hobbies », sert sans doute à humaniser un peu le candidat. Mais sert-elle à autre chose ? Voici les avis de quelques Spécialistes RH. 

Marie-Laure Guinard, HR Manager chez Codalis à Genève assure qu’ « en aucun cas, les loisirs, n’influencent la sélection du candidat à venir pour un entretien. Bien que cette rubrique soit devenue une rubrique un peu bateau, son contenu peut permettre de confirmer des ressentis voir une recherche de certaines valeurs. Si les loisirs sont mentionnés dans le CV, j’aborde sans aucun problème le sujet avec le ou la candidate. Cela permet souvent de découvrir d’autres facettes de la personnalité du candidat.»

Igaël Derrida, Responsable Recrutement au CHUV, voit dans les loisirs du candidat des éléments supplémentaires qui lui permettent de compléter son analyse et de se conforter sur ses points forts. Par exemple : « si la personne réalise des activités minutieuses (ex : maquettes, bricolage, scrapbooking), je vais volontiers associer ses compétences externes à du savoir-faire que le candidat pourra utiliser lors de la réalisation de tâches méticuleuses. J’estime aussi qu’un marathonien ou quelqu’un qui fait des sports d’endurance comme la course à pied dans la nature (trail) aura une probabilité plus importante à avoir une grande résistance face à l’adversité et au stress ». Igaël Derrida évoque donc parfois en entretien les activités extra-professionnelles mentionnées par un candidat dans le CV mais par contre il n’imposera jamais cette discussion. « Je laisse le candidat libre de s’exprimer ou pas sur le sujet sans que cela n’interfère dans le résultat. » 

Béatrice Albert Van Grunsven, Senior HR Business Partner chez Sicpa à Lausanne prend toujours connaissance du contenu de cette rubrique à la lecture des CVs. Elle admet que son contenu peut avoir une influence sur son ressenti. Une cohérence entre les loisirs pratiqués et le profil professionnel ou encore l’identification de valeurs partagées seront les bienvenus. Néanmoins, cette dernière ne pose pas de questions à ce sujet en entretien car elle estime que les informations obtenues ont une valeur très limitée. 

D’autres comme Florence Malherbe Vendrell, HR Business Partner chez Coca-Cola HBC Suisse et Directrice de Humania vont même plus loin et pensent que la mention des loisirs n’a pas sa place sur un CV. Cette dernière refuse d’aborder la question des loisirs en entretien. « Ce qu’une personne fait en dehors du travail ne regarde pas l’entreprise, sauf cas particulier ». S’il s’agit d’une postulation au sein d’une entreprise américaine, Florence conseille même à ses clients en recherche d’emploi de ne pas mettre cette rubrique dans leur CV. 

Pas indispensable mais… 

C’est donc à vous de voir si vous souhaitez faire l’impasse ou non sur cette rubrique dans votre CV. L’on peut considérer que cette rubrique n’est pas indispensable ni même importante mais qu’elle peut toutefois influencer certains lecteurs. Mais attention toutefois de ne pas tomber dans quelque chose de trop formaté ou attendu. Dites la vérité et limitez-vous aux activités que vous pratiquez de manière régulière tout au long de l’année. Ne vous inventez pas une passion pour les échecs afin de paraître fin stratège car sinon gare à vous si vous tombez sur un recruteur adepte du coup du berger. En effet, certains recruteurs, en majorité dans les cabinets de recrutement, se servent régulièrement du contenu de la rubrique « Loisirs » comme source de sujets pour entrer en matière avec un candidat, histoire de détendre l’atmosphère. Donc mieux vaut avoir vraiment quelque chose à dire sur le sujet. 

Pour conclure, quelques amis recruteurs se sont prêtés au jeu du : « que pensent les recruteurs de vos loisirs » ?

  • Sport individuel = performance ; responsable ; individualiste 
  • Sport collectif = bon comportement ; esprit d’équipe 
  • Sport d’endurance/extrême = pouvoir ; dépassement de soi ; rigueur 
  • Loisirs créatifs = créativité ; originalité 
  • Instrument = persévérance ; méthodique ; discipline 
  • Théâtre = expression ; ouverture 
  • Jeu d’échec = analyse ; stratégique ; solitaire 
  • Lecture = solitaire ; curieux ; banal 
  • Cuisine = sociabilité ; créatif 
  • Travail associatif = leadership ; empathie 
  • Voyages = absence ; découverte ; manque d’engagement    
Nos experts
Ressources humaines
39 abonnés
S'abonner
Ressources humaines
27 abonnés
S'abonner
Design / Communication
15 abonnés
S'abonner
Marketing / RP
29 abonnés
S'abonner