Conseils
Comment rechercher un nouvel emploi quand on est déjà en poste ?

Rechercher un emploi lorsqu’on est déjà en poste est le meilleur moment ! Savez-vous pourquoi ? Parce qu’un recruteur / futur employeur préfère toujours vous savoir en emploi qu’en situation de chômage : le fait d’être actif va le rassurer et le laisser penser que vous n’en serez que plus rapidement opérationnel et plus efficace. C’est très rageant pour celui qui est sans emploi et en recherche active, mais cet état de fait est bien réel. Qu’on se rassure, cela ne sera toutefois pas vu comme un élément rédhibitoire, il est très rare aujourd’hui qu’un candidat n’ait pas eu à subir une période de chômage. Rechercher un emploi quand on est déjà en poste reste toutefois une situation qui s’avère assez délicate, et requiert quelques précautions à prendre. 

1- Utilisez vos outils personnels (ordinateur, imprimante, téléphone)

Il est forcément tentant de parcourir les offres d’emploi sur l’ordinateur de votre bureau, pendant la pause méridienne par exemple, mais soyez vigilant car de nombreux employeurs « surveillent » l’utilisation d’Internet. Ils peuvent donc facilement comprendre que vous êtes à la recherche d’un emploi. Sauf exception, évitez en outre d’imprimer votre CV ou tout autre document en rapport avec votre recherche d’emploi depuis l’imprimante collective : c’est assez risqué car on peut vite vous voir ou l’imprimante peut mémoriser les copies faites. 

Mon conseil pratique : optez pour un numéro de téléphone mobile strictement personnel et une adresse email dédiée à votre recherche, cela vous aidera grandement dans votre organisation et vous évitera de recevoir des emails de recruteurs sur votre boîte professionnelle. 

2- Sachez communiquer au moment opportun

Lorsque vous devrez échanger par téléphone, faites-le idéalement depuis votre domicile. Si l’appel a lieu durant la journée, faites une pause en passant cet appel depuis votre voiture ou à l’extérieur du bâtiment. Ce sera préférable pour que vous puissiez être concentré et serein durant l’échange. Si vous devez aller passer un entretien dans la journée (avant ou après votre journée de travail), veillez à ce que votre tenue vestimentaire soit similaire à celle que vous portez dans votre quotidien professionnel, sinon nul doute que vous allez attirer d’emblée l’attention de votre employeur. Et pensez bien du coup à prévenir le recruteur le cas échéant, y compris si votre entretien a lieu en visio. 

A bannir toutefois : l’entretien téléphonique ou visio au volant de votre voiture ! 

NB : Si cela peut vous paraître difficile de chercher un nouvel emploi alors que vous êtes encore en poste, sachez que vous serez bien plus serein dans vos démarches, et en position de force pour négocier au mieux vos futures conditions de travail (salaire, bonus, télétravail, etc.). 

3- Veillez à votre e-réputation

Rester discret au sein de votre employeur est une évidence, mais également au sein de votre réseau y compris virtuel. Je vous conseille d’essayer d’identifier une ou plusieurs personnes de confiance. Pensez par exemple à cet ancien collègue désormais en poste ailleurs et que vous pouvez mettre dans la confidence, il pourra vous servir de référence auprès d’un recruteur. Faites très attention à ce que vous indiquez sur LinkedIn, et à ce que vous postez sur Facebook. N’oubliez jamais que vos collègues et votre responsable hiérarchique sont très probablement aussi sur ces réseaux ! Les suggestions de contact de la plateforme parviennent à tous ceux que vous côtoyez de près (ou de loin d’ailleurs…). Il faut donc veiller à activer les paramètres de confidentialité de votre profil. Ainsi, toute modification sur votre profil LinkedIn ne sera plus notifiée d’emblée dans votre réseau. Mais évidemment, cela n’empêche pas votre patron / RH de scruter régulièrement votre profil. 

Mon conseil : tenez à jour votre profil LinkedIn en l’actualisant régulièrement plutôt que de le faire uniquement au moment où vous êtes en recherche active. 

4- Prônez la confidentialité de votre démarche 

Le risque est grand de déposer votre Cv dans la CVthèque d’un job-board. Votre employeur actuel peut également rechercher des candidats par ce même site web et recevoir ainsi votre CV. Cela serait même assez logique puisque votre parcours comporte inévitablement les mots-clés de votre employeur et du secteur d’activité en question. Qui plus est, en Suisse romande, ces job-boards ne sont pas si nombreux et on se retrouve vite sur les mêmes plateformes… 

Bref, veillez à maîtriser au mieux la diffusion / publication de votre CV ! N'hésitez pas d’ailleurs à rappeler à certains recruteurs votre exigence de discrétion totale à l’égard de votre employeur actuel, surtout si vous postulez dans le même secteur d’activité. Rien ne vous empêche d’ailleurs de prime abord sur votre CV de noter NOM CONFIDENTIEL en lieu et place du nom de votre employeur actuel. En revanche, ce n’est pas un souci de noter le secteur d’activité et l’effectif de votre employeur. 

5- Soignez votre sortie

Veillez à quitter votre employeur actuel seulement une fois que vous avez au moins une promesse d’embauche ferme de votre future entreprise. Il faudra bien sûr prévenir votre hiérarchie, respecter votre délai de congé. Cela vous permettra de quitter votre employeur actuel en bons termes. J’en ai vu plus d’1 candidat retourner chez son précédent employeur après quelques années dans une autre entreprise. On ne sait jamais ce que l’avenir vous réserve, et la qualité de la sortie vous incombe généralement en grande partie. 

NB : Tous ces conseils ne concernent que les salariés en CDI, car évidemment si vous êtes en emploi temporaire, bien au contraire, soyez visible aux yeux des recruteurs et sur les réseaux sociaux afin de pouvoir signer un nouvel emploi avant la fin de votre contrat. 

Nos experts
Ressources humaines / Service du personnel
25 abonnés
S'abonner
Vêtements / Textile
27 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
44 abonnés
S'abonner
Electronique / Electrotechnique
6 abonnés
S'abonner