Conseils
5 bonnes raisons de se réjouir de retourner au bureau

Le mercredi 23 juin, le Conseil Fédéral a annoncé la fin du télétravail obligatoire dès le 26 juin. Même si le travail à domicile reste recommandé, de nombreuses entreprises ont déjà amorcé un retour progressif à la normale qui devrait s’intensifier au cours des prochains mois - sous réserve, bien sûr, de l’évolution de la situation sanitaire. Ce qui devrait être une excellente nouvelle ne réjouit pourtant de loin pas tout le monde. En effet, celles et ceux qui travaillent à la maison depuis plus d’un an ont pris de nouvelles habitudes, un rythme différent, et, pour la plupart, un nouveau confort s’est installé : plus de perte de temps dans les trajets, moins de conflits directs avec les collègues vu qu’il y a moins d’interactions, plus de liberté dans l’organisation personnelle… Et pourtant, il y a de nombreuses raisons de se réjouir de retourner sur son lieu de travail !

Patricia Luthy profile picture Rédigé par Patricia Luthy

1.- Revoir ses collègues 

Comme le disait déjà Aristote, l’Homme est avant tout un animal social, et nul Homme ne saurait se suffire seul à lui-même. A des degrés différents, nous avons toutes et tous besoin d’interactions humaines. Échanger de manière informelle et spontanée reste l’un des meilleurs moyens pour vivre (et parfois évacuer sainement) ses émotions, qu’elles soient positives ou négatives. 

NB : si l’idée de revoir vos collègues vous donne des boutons … réfléchissez à changer de collègues (changement d’équipe ou d’employeur) ! 

2.- Retrouver des sas clairs 

Un des plus grands problèmes du travail à domicile est que tous les environnements finissent par se mélanger (professionnel, familial, social, …), et que les horaires de travail ont tendance à devenir extensibles. Trop souvent, le temps gagné sur les trajets se transforme en temps travaillé, sans pour autant que la journée ne s’arrête plus rapidement. De nombreuses personnes finissent par s’épuiser. 

NB : si l’idée de devoir à nouveau effectuer de longs trajets vous inquiète … réfléchissez à déménager ou à changer d’employeur ! 

3.- Revenir à une infrastructure professionnelle 

En principe, votre employeur vous met à disposition un espace de travail et des outils adaptés à votre profession … ce qui n’est pas forcément le cas des aménagements que vous avez dû faire à la maison. Réjouissez-vous de retrouver des conditions de travail ergonomiques avec des services que vous n’avez pas forcément à la maison (ménage, vidage de poubelles, …). 

NB : si les conditions sur votre lieu de travail ne sont pas suffisantes, n’hésitez pas à consulter les informations fournies par l’inspection du travail (notamment en matière d’ergonomie) et à demander à votre employeur de mettre en place les mesures adéquates. 

4.- Lutter contre la sédentarité 

Difficile de se motiver à bouger lorsqu’on travaille à la maison. Sur le long terme, la tendance est plutôt de troquer le programme initial yoga/musculation/promenade/jogging contre une séance de travail prolongée ou une activité de type réseaux sociaux, Netflix ou autre surf de plus ou moins longue durée sur internet. Le fait de devoir vous rendre sur votre lieu de travail va vous aider à bouger tout naturellement … et ça, c’est bon pour la santé ! 

NB : si vous vous rendez au travail en voiture, profitez du fait que vous êtes en dehors de chez vous pour pratiquer une activité pendant la journée (par exemple, une petite balade à la pause de midi, ou avant de reprendre votre voiture). Vous pouvez peut-être également troquer certains jours la voiture contre le vélo, ou les transports publics (cela vous poussera à marcher jusqu’à l’arrêt de bus ou de train … et vous pouvez peut-être même marcher jusqu’à l’arrêt suivant !). 

5.- Le bon moment pour les changements 

Chaque entreprise doit également réfléchir globalement à ce retour au travail en présentiel, et aux leçons apprises durant la pandémie. Que faut-il garder des nouveaux modes de travail ? Comment intégrer les différentes manières de travailler ? Profitez de cette période de questionnements et d’adaptations nécessaire pour faire des propositions, c’est le moment d’être proactif.ve et de participer au changement afin de voir les choses évoluer dans un sens qui vous convient et vous semble pertinent. 

NB : si vous n’avez pas envie d’être acteur.trice du changement au sein de votre société, demandez-vous si vous êtes chez le bon employeur. Il se pourrait que vous ne croyiez plus vraiment dans la mission, la vision et/ou le respect des valeurs à l’interne de votre entreprise. Dans ce cas, posez-vous les bonnes questions … !! 

Très bel été à Toutes et à Tous    

Nos experts
Ressources humaines / Service du personnel
48 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
20 abonnés
S'abonner
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
57 abonnés
S'abonner