Conseils
Profession Slasheur ! Et toi ?

Dans une économie Suisse classique et traditionnelle le profil du « Slasheur » dit pluriactif ou zappeur, révolutionne le monde du travail ! Le slasheur a fait une croix sur tous les avantages procurés par le légendaire contrat à durée indéterminée. Ce profil hybride cumule les métiers, les aspirations et les passions avec une quête de sens vers plus de souplesse, d’autonomie et de gain financier. Le slasheur dénote d’un nouveau rapport au travail qui s’est développé au cours des dernières années avec l’avènement de l’ère numérique. La question se pose donc de savoir si ce profil de couteau suisse arrive à se positionner dans un monde du travail réglementé et encore très traditionnel…

Laetitia Kulak profile picture Rédigé par Laetitia Kulak

L’enjeu de l’entreprise de demain, c’est de développer son agilité et celle de ses collaborateurs, pour innover, rester alerte et compétitive. Le slasheur a anticipé et pris le virage à 360° ! Caméléon il jongle déjà entre différents employeurs, clients, bureaux, missions, types de contrats ou mandats… et n’a de cesse d’explorer de nouvelles compétences pour développer son employabilité. 

Mais quel est donc le profil type d’un slasheur ? 

Le slasheur n’a pas de profil type ni d’âge ! Il est curieux, passionné, ouvert d’esprit, se remet constamment en question, sort de sa zone de confort et refuse l’ennui. Tous les slasheurs revendiquent un nouveau mode de vie dans lequel travail rime avec épanouissement personnel, et auto-apprentissage. Activiste et entrepreneur dans l’âme, Il incarne la flexibilité demandée par un marché du travail en pleine mutation. Les slasheurs affichent fièrement leurs slashs sur les réseaux professionnel : Technicien/Consultant/Formateur ou le Spécialiste RH/Digital RH/Activiste RH, ou encore le Professeur de Droit/Entrepreneur/Stratégiste sont devenus la norme sur LinkedIn comme carte de visite pour mettre en avant leur « Personal Branding ». La révolution du travail est en marche ! Cumuler les jobs est un métier d’avenir. Fini les emplois d’antan où l’on restait 30 ans dans la même société avec un parcours linéaire tout tracé ! Et cela ne fait que commencer avec l’art de cumuler les statuts (salarié, micro-entrepreneur, auto-entrepreneur, indépendant…) (*). 

Mais où travaillent ces profils hétéroclites ? 

Les slasheurs recherchent des défis et des entreprises apprenantes qui leur permettent de se nourrir intellectuellement et d’acquérir de nouvelles compétences ! Impossible pour les slasheurs d’envisager des entreprises qui ont des déroulés de carrières linéaires et classiques. Ce concept est souvent mal perçu par les employeurs qui ont du mal à organiser le travail de ces personnes avec des activités différentes, en fonction de l’organigramme interne.

Et si cette situation de fond devenait la norme ? 

C’est une tendance qui va se développer dans les années à venir. L'emploi salarié tel qu’on le connait va se réduire au profit du travail indépendant avec des statuts d’entrepreneurs de plus en plus demandés. La norme de l’activité unique ou mono-activité est en train de disparaître, car la nouvelle génération qui arrive sur le marché de l’emploi s‘en affranchit de plus en plus. La révolution numérique qui ne fait que s’accélérer va accroitre ce type de profil d’auto-entrepreneur, le télétravail, l’ubérisation et l’utilisation de technologies. Le slasheur a donc de beaux jours devant lui puisqu’il sera la personne la plus adaptée sur le marché du travail. 

Dans moins de dix ans, les slasheurs n'auront plus à se justifier ! Cette tendance de fond risque fort de devenir une norme. Alors demain, tous slasheurs ?

(*) Le salon SME, dédié aux microentrepreneurs, évaluait à 5 millions le nombre de slasheurs rien qu’en France en 2018 

Nos experts
Santé
25 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
57 abonnés
S'abonner
Communication / Marketing / RP / Publicité
45 abonnés
S'abonner
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner