Conseils
Comment se remotiver après une déception professionnelle ?

Réorganisations, mutations internes non souhaitées, refus de promotion, … rares sont ceux qui ne vivent pas un jour ou l’autre une déception professionnelle. Bien que les désillusions fassent partie de toute carrière, elles nous laissent souvent un peu perdu-e-s, aigri-e-s, désorienté-e-s, et avec l’impression que tout cela n’a plus vraiment de sens. 

Patricia Luthy profile picture Rédigé par Patricia Luthy

Nous le savons tous : avec le temps, la colère et la déception s’estompent. Mais le processus peut être long, et il arrive que nous restions « coincé-e-s » dans un état d’esprit négatif qui nous empêche de retrouver plaisir et motivation au travail. Alors que peut-on faire pour se donner toutes les chances de retrouver une énergie positive au plus vite ? 

1/ Accepter le changement de paradigme 

La première étape est de se faire à l’idée qu’il n’y a pas de retour en arrière possible. La situation a changé, elle est hors de votre sphère d’influence, et la nouvelle donne constitue une réalité avec laquelle vous allez devoir composer. Prenez le temps d’exprimer votre colère, votre tristesse, vos peurs, le sentiment d’injustice qui vous habite, votre incompréhension, bref … votre malaise, aussi souvent que vous le pouvez dans un cadre sécurisé (amis, personnes de confiance, thérapeute,…). La première fois qu’on dit tout ça, il arrive que les émotions nous submergent. Mais à force de répéter la même chose, vous allez ressentir un phénomène de lassitude, même si vous parlez à des personnes différentes. « J’ai déjà dit tout ça, qu’est-ce que ça m’apporte de ressasser le passé, je me fais plus de mal que de bien, … » : au moment où ce type de pensées vous assaille, vous êtes prêt-e pour la deuxième étape. 

2/ Changer de lunettes pour regarder la situation

Il est temps de reconsidérer votre nouvelle situation. Certes, elle n’est pas telle que vous l’aviez rêvée, mais elle a sans doute quelques avantages quand même. En tout cas, cela vaut la peine de regarder ce qu’il pourrait y avoir de positif dans ce changement. Par exemple, si vous changez d’équipe, vous allez probablement découvrir une nouvelle manière de travailler et collaborer avec d’autres collègues, peut-être une localisation plus pratique, des horaires moins contraignants, moins de pression et/ou de stress… Si vous ne trouvez rien, c’est sans doute que vous y mettez un peu de mauvaise volonté – faites-vous aider par votre entourage. Vous serez surpris de voir le nombre d’arguments que vos amis et connaissances vont avancer pour vous faire retrouver le sourire ! Si on vous a refusé une promotion ou une mutation, demandez-vous aussi ce qu’il y a de positif dans cette situation. Vous étiez prêt-e à mettre de l’énergie dans un changement ; utilisez-la pour penser à la prochaine opportunité de faire évoluer votre carrière et/ou pour passer un peu plus de temps sur un projet personnel. 

3/ Réfléchir en termes de contribution 

Quel que soit votre poste, il participe aux résultats globaux de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. Posez-vous la question : qu’attend-on de moi dans ce poste, et en quoi cela est-il important pour atteindre les objectifs de l’entreprise ? Répondez objectivement, faites comme si vous étiez le directeur de la société et que vous deviez justifier le nombre d’emplois, ou comme si vous étiez le responsable des ressources humaines et que vous deviez présenter le poste à un candidat externe. Même si votre nouveau poste n’est pas celui que vous vouliez, il est forcément utile, et il apporte forcément de la valeur à votre entreprise, à vos clients internes/externes, à vos collègues. 

4/ Adapter son comportement professionnel en cherchant l’authenticité

Votre nouveau poste est peut-être l’opportunité d’être plus proche de qui vous êtes, ou de faire ressortir une nouvelle facette de votre identité. Il ne s’agit pas de jouer un rôle qui ne vous correspond pas, plutôt de voir en quoi vos nouvelles responsabilités ont un impact sur la manière dont vous vous comportez. Un exemple typique est celui des personnes qui sont mutées d’un département commercial à des postes d’expertise interne : pour voir des clients, le costume élégant et la bonne humeur sont obligatoires. En interne, le code vestimentaire est un peu plus souple, plus forcément besoin d’arborer un sourire éclatant quelles que soient les circonstances. 

5/ Expérimenter 

Même si vous n’arrivez pas à vous motiver dans un premier temps, donnez-vous le temps de tester cette nouvelle situation et de la vivre. Elle sera peut-être source de belles surprises. 

6/ Choisir 

Et enfin, donnez-vous la liberté de choisir. Si vous restez dans une énergie négative malgré le temps qui passe, c’est qu’il est sans doute temps de changer quelque chose dans votre vie professionnelle. A vous d’entendre les signaux et d’agir en conséquence. La peur du changement et le confort (matériel) sont souvent de mauvais conseillers, mais au fond de vous, vous savez sans doute ce qui est juste pour vous.

Nos experts
Electronique / Electrotechnique
6 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
23 abonnés
S'abonner
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
72 abonnés
S'abonner