Conseils
Comment sait-on qu’on n’est pas fait pour le job que l'on occupe ?

Que vous l'ayez choisi ou non, vous vous rendez compte que le métier que vous exercez ne vous correspond pas ou plus. Vous ne faites pas ce que vous avez envie de faire. Vous enviez vos collègues d’autres départements, vous n’éprouvez pas la même satisfaction qu’eux. Vous pensez que dans le département marketing ou RH, c’est beaucoup plus cool, plus intéressant et que vous y seriez plus à votre place. Vous ne savez pas forcément ce que vous souhaitez, mais vous savez ce que vous ne voulez pas.

Melanie Blaser profile picture Rédigé par Melanie Blaser
Avez-vous du plaisir à vous rendre au travail?

C’est évidemment la première question à se poser. Quand, de manière récurrente, vous n’avez aucune envie de vous rendre au travail. Quand vous êtes en retard tous les jours. Quand en arrivant, vous traînez à la machine à café et vous n’arrivez pas à vous mettre au travail. Quand vos pensées sont occupées par toutes sortes de sujets, sauf votre travail.

Votre charge de travail vous parait disproportionnée 

Vous êtes débordé en permanence, vous avez l’impression que vous n’y arriverez jamais: les dossiers que vous avez oubliés, ou sur lesquels vous n’avancez pas, les emails auxquels vous n’avez pas répondu, les clients que vous n’avez pas rappelés, les tâches qui vous semblent impossibles à prioriser, ou que vous ne comprenez pas, les délais que vous ne parvenez pas à respecter, sont des indices qui peuvent indiquer que vous n'êtes pas ou plus à votre place. Votre supérieur et vos collègues vous reprochent de n’avoir pas fait ce que vous aviez promis, s’étonnent qu’un projet ne soit pas «encore» terminé. Vous ne respectez pas vos délais, ou vous n’êtes pas capable de fixer vos priorités. Vous avez l’impression de vous agiter dans le vide, de « pédaler dans la semoule », de n’être jamais suffisamment efficace. Vous n’êtes pas productif. Vous êtes stressé en permanence et le travail semble s’accumuler, vous n’avez pas l’impression d’avancer.Vous n’avez plus confiance en vousVous doutez de tout ce que vous faites. Vous vérifiez chacune de vos tâches, ce qui vous prends beaucoup de temps et d’énergie. Vous pensez être incapable de faire quelque chose de bien. Vous pensez que vous n'y arriverez jamais. Vous avez l'impression de ne pas être à la hauteur.

Vous vous ennuyez

Si vous n’avez rien à faire, trop de temps pour surfer sur le net, chatter avec vos amis. Si votre première pensée le matin est de réserver un restaurant pour votre pause de 2h30 à midi. Si la dernière heure de travail de la journée vous semble interminable. Si vos tâches ne sont pas à la hauteur de vos compétences, ou si elles sont trop répétitives. Si vous n’apprenez rien, si votre job n’est pas intéressant. Si vous ne voyez aucune évolution depuis un certain temps, si vous n’avez pas de perspectives d’avenir. Si vous être frustrés, vous avez l’impression de stagner, alors il est temps de changer de poste ou d’entreprise.

Vous êtes seul et malheureux

Vous n’avez pas envie de sympathiser avec vos collègues. Votre environnement de travail ne vous plaît pas. Vous mangez toujours seul à midi. Vous vous sentez mis de côté, on ne vous demande pas votre avis, vous ne vous sentez pas intégré. On ne vous demande pas de participer à des projets. Personne ne collabore avec vous, ou de mauvais gré. Vous êtes triste au travail.

Vous ne croyez pas ou plus dans les valeurs de l’entreprise

Vous n’êtes pas en accord avec les valeurs de l’entreprise, avec les prises de positions de votre chef ou de vos collègues. Dans les séances, vous n’êtes pas d’accord avec les autres. La direction stratégique de l’entreprise ne correspond pas à vos valeurs, à vos attentes. La manières dont les choses sont faites, les problèmes résolus, les réponses aux clients ou simplement l’attitude des autres, ne correspondent pas à votre moi profond.

La communication est difficile ou inexistante

La communication avec votre responsable et/ou vos collègues n’est pas bonne. Vous avez l’impression de n’être pas aligné aux autres, ni à vos collègues, ni à votre supérieur. Quand vous posez des questions, on ne vous répond pas. Vous devez sans arrêt aller chercher l’information. On ne vous pose pas de questions en séance. On ne vous demande jamais votre avis. Vous avez l'impression que les autres font de la rétention d'information.

Autres critères

Vous ne travaillez que pour le salaire: vous n’avez aucune autre motivation de travailler que le salaire que vous recevez à la fin du mois. Vous n'êtes pas bien physiquement et/ou psychiquement: vous avez grossi, maigri, vous êtes déprimé, vous avez sans arrêt des maux divers et variés, vous avez eu plusieurs accidents à la suite. Vous mettez tout sur le dos des autres : si vous n’êtes pas bien là où vous êtes c’est la faute de votre chef, ou c’est à cause de votre collègue qui a les tâches et les projets que vous auriez aimé faire. Tous ces signes peuvent être des indicateurs.

Faites le test

Ces critères ne sont évidemment pas exhaustifs, mais si vous en cumulez plusieurs, vous n'êtes probablement pas dans le bon job. Vous éprouvez certainement déjà une certaine insatisfaction au travail, qui se traduit évidemment de façon différente selon la personnalité de chacun, selon le parcours professionnel, les intérêts, la formation, les aspirations, les aptitudes. Et aussi selon les moments de vie : on a parfois besoin de défis, et à d’autres moments on préfère rester dans une zone de confort. Mais si plusieurs critères ci-dessus vous interpellent, alors il est temps d’agir. Si vous pensez que la situation ne peut se résoudre rapidement, n’hésitez plus.

Demandez du feedback

Parlez d’abord avec vos amis. Souvent, ils ont une bonne perception de votre état, ils vous diront si vous avez changé, s’ils vous trouvent moins en forme et moins heureux.

Essayez d’aborder prudemment un des sujets qui vous semble délicat ou contraire à vos valeurs avec un collègue de confiance. Demandez-lui d’être sincère, s’il a les mêmes impressions que vous, comment se passe son travail.

Préparez-vous en faisant une liste de vos observations et de ce qui ne vous convient pas, et prenez rendez-vous avec votre supérieur. Mettez cartes sur table, discutez de vos objectifs, de votre description de postes. Si vous n’en avez pas demandez les. Peut-être que quelque chose n’est pas clair, que le travail n’est pas bien organisé. Essayez de mettre les choses au point, soyez sincère. Si votre supérieur n’a rien de mieux à vous proposer, pas de solution, regardez la réalité en face : vous serez mieux ailleurs.

Si vous avez pesé le pour et le contre, si vous avez listé tout ce qui ne vous convient pas et que vous peinez à trouver pourquoi vous faites ce travail, alors, prenez votre courage à deux mains et changez de job!
Nos experts
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
71 abonnés
S'abonner
Santé
24 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
41 abonnés
S'abonner