Conseils
Licenciements, réorganisations ... et si on parlait de ceux qui restent ?

Chaque licenciement de collègues est un choc pour les personnes restées en poste. Colère, peur de l’avenir et tristesse font partie des sentiments normaux dans ce type de situation, de même que le sentiment de culpabilité d’avoir assisté, impuissant/e, au drame de ses collègues. Pourtant, ceux qu’on appelle parfois « les survivants » ne se sentent pas le droit de se plaindre et se retrouvent souvent à adopter une stratégie de repli silencieux qui cache parfois une vraie souffrance. Paradoxalement, pour sortir le plus rapidement possible de ces périodes de turbulence, mieux vaut prendre le temps …

Patricia Luthy profile picture Rédigé par Patricia Luthy

Accepter l’état de choc 

Au-delà du contrat formel de travail, chaque employé noue avec son employeur un lien particulier qui repose sur la fierté de travailler pour l’entreprise et la confiance que l’employé a dans cette entreprise. C’est ce qu’on appelle le « contrat psychologique ». Plus ce contrat est fort avant les licenciements, plus le choc est grand… et la désillusion profonde. Tout comme ceux qui doivent partir, les employés qui restent ont un sentiment de grande injustice et l’impression que l’entreprise a trahi leur confiance. Il en résulte une méfiance générale (vis-à-vis de l’employeur et des collègues), une baisse de la propension à prendre des risques, une baisse de la spontanéité et une baisse de l’engagement au travail. Outre cette ambiance dégradée et le surcroît de travail engendré par les changements, les survivants doivent faire face à leurs propres peurs: Est-ce que je vais moi aussi me faire licencier prochainement? Est-ce que j’aurai les compétences pour travailler dans cette nouvelle organisation ? Comment va travailler mon nouveau chef ? … 


Se poser les bonnes questions 

Le premier moment de choc passé – une modification majeure dans la vie professionnelle est décrite comme un stresseur critique dans l’échelle de Holmes* - , place à l’évaluation : Quel est l’impact de la nouvelle vision sur vos valeurs et vos objectifs ? Quelles sont vos ressources personnelles pour faire face à ce nouvel environnement? Avez-vous l’opportunité de développer de nouvelles compétences ? Où en êtes-vous de votre carrière ? Les réponses à ces questions vous aideront à définir votre stratégie pour avancer. Dans tous les cas, gardez en tête que même en faisant bien votre travail et en vous fondant dans le moule de l’entreprise, vous pouvez perdre votre travail. Il est donc important de mettre votre développement personnel et votre employabilité au centre de vos préoccupations. 


Oser demander de l’aide 

Lorsque le choc créé par la rupture du contrat psychologique a été très important, il arrive que certains employés n’arrivent pas à retrouver un fonctionnement professionnel normal. Cela peut se traduire par un sentiment d’apathie, une perte d’intérêt dans son travail, des difficultés de concentration, des troubles du sommeil, de l’irritabilité, une grande émotivité, voire même par des symptômes d’évitement (impossible de croiser certaines personnes ou d’aller dans certains lieux). Dans ce cas, il est très important de demander du soutien, soit par le biais des ressources humaines, soit en consultant directement un spécialiste à l’extérieur. 


Aujourd’hui, le changement est permanent au sein des entreprises. Il semble donc impératif que les employés revisitent avec objectivité le contrat moral qui les lie à leur employeur et qu’ils adoptent une attitude plus proactive quant à leur carrière. 

Développez en tout temps vos compétences et votre réseau bien sûr, mais essayez aussi de vous projeter dans le futur et laissez-vous rêver… que pourriez-vous faire d’autre, que voudriez-vous faire d’autre, si vous deviez un jour changer de job ?  



* Thomas Holmes et Richard Rahe, The Holmes-Rahe Life Stress Inventory 

Nos experts
Loisirs / Culture / Sport
25 abonnés
S'abonner
Santé
23 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
13 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
9 abonnés
S'abonner