Conseils
Réseaux sociaux professionnels, faut-il toujours répondre aux sollicitations?

Demandes de connection, de recommandation, de mise en contact, ou simples questions, le « réseau » nous sollicite quotidiennement, et de plus en plus souvent. Que faire de toutes ces demandes qui peuvent finir par devenir plus envahissantes que productives ? Voici quelques règles de base pour décider d’une stratégie adaptée à votre propre situation.

Patricia Luthy profile picture Rédigé par Patricia Luthy

Règle numéro 1 : savoir pourquoi on fait les choses 

Avant de cliquer sur le bouton « accepter » ou de donner un avis, un conseil, demandez-vous systématiquement pourquoi vous le faites. Si vous êtes au clair sur les raisons qui vous poussent à dire oui (réseau professionnel, envie de contribuer et de faire profiter les autres de votre expérience, amitié …), vous n’aurez plus jamais l’impression de vous laisser envahir. 


Règle numéro 2 : accepter toutes les demandes qui contribuent à créer un réseau solide autour de son activité professionnelle 

Les plateformes actuelles donnent la possibilité de connecter des idées et des expériences qui ne se seraient pas forcément rencontrées autrement. Profitez-en ! Soyez toutefois conscient qu’accepter une invitation ne signifie pas (encore) avoir un meilleur réseau. Le réseau se soigne et s’entretient – avoir plus de 500 contacts inconnus équivaut à ne pas avoir de réseau. 


Règle numéro 3 : accepter de ne pas accepter 

La force du réseau tient dans sa « réalité ». Recommander une personne que vous connaissez à peine ne sert qu’à décrédibiliser les autres recommandations. De même, avoir un réseau rempli de contacts « fantômes » (ces fameuses demandes de connection qui n’ont aucun lien avec votre réseau actuel ou avec votre activité professionnelle ou vos intérêts) peut devenir contre productif si cela nuit à la lisibilité de votre parcours. 


Règle numéro 4 : différencier plateformes professionnelles et plateformes privées 

Bien qu’il devienne de plus en plus difficile de maintenir cette séparation aujourd’hui, il est à la fois sain et utile de ne pas tout mélanger. Utilisez chaque plateforme de manière adéquate. Au niveau professionnel, une certaine cohérence entre vos activités, votre réseau et vos contributions est vivement recommandée – tous les recruteurs scrutent minutieusement les informations directes et indirectes (= notamment vos contacts) vous concernant. 


Règle numéro 5 : savoir dire oui et savoir dire non 

Si vous êtes sollicité pour donner un « avis », un « conseil » parce que vous êtes expert dans un domaine, ou simplement parce que vous avez « toujours de bonnes idées », reportez-vous impérativement à la règle numéro 1 et réfléchissez bien avant de répondre. Si vous acceptez, faites-le de bon cœur, sans en attendre forcément de retour et parce que cela a un sens pour vous. Donnez-vous au préalable une limite au temps que vous allez consacrer à la demande. Et si vous décidez de ne pas donner suite, informez-en simplement votre « interlocuteur ». 


En conclusion, l’adage « on peut toujours demander » n’a jamais été aussi vrai que depuis l’avènement des réseaux sociaux … ce qui a comme corollaire que le demandeur doit toujours être prêt aux belles surprises, ... et aux refus !  

Nos experts
Santé
25 abonnés
S'abonner
Loisirs / Culture / Sport
26 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
43 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
57 abonnés
S'abonner