Conseils
Les 5 questions à se poser avant d'accepter un job

Ca y est c’est fait ! Vous avez reçu une proposition de contrat de travail. Seulement maintenant, il faut la signer ou pas. Et ce n’est pas forcément une évidence car on sait ce qu’on quitte mais on ne sait jamais vraiment ce que l’on va trouver… Alors bien évidemment, il faut commencer par vous demander si vous avez une (bonne) raison de quitter votre job actuel. Si vous êtes au chômage, il n’y a pas de bonne raison d’y rester mais pour autant, il n’est pas question d’accepter n’importe quoi. 

Pauline Tabet profile picture Rédigé par Pauline Tabet

Si nous supposons que vous avez postulé en fonction de vos compétences et de vos intérêts professionnels, voici les cinq questions que vous devrez impérativement vous poser avant de signer votre nouveau contrat de travail. Liste non-exhaustive bien-sûr!


Est-ce que tout est clair ? 

Assurez-vous que vous avez bien compris ce que l’on attend de vous. L’absence de cahier des charges n’est pas grave pour autant que votre futur employeur vous ait décrit le travail à effectuer de manière précise. Histoire de l’entreprise, historique du poste et principaux acteurs de l’entreprise : si vous ne possédez pas ces informations, il est encore temps de poser des questions. 


Le temps de trajet quotidien est-il supportable ? 

Si votre temps de trajet s’avère plus long que celui que vous faisiez jusqu’à maintenant, faites le test et si possible à plusieurs reprises et dans les conditions futures c’est-à-dire aux bons horaires et avec le bon mode de transport. Si le constat est que ce trajet vous fait souffrir, vous stresse ou vous prive d’une activité personnelle habituelle, attention, n’y aller pas. De nos jours, les conditions de trajet n’iront jamais en s’améliorant et contrairement aux idées reçues, on ne s’y habitue pas. 


Est-ce que je serai fier de travailler dans cette entreprise ? 

Les produits vendus ou les services réalisés par cette entreprise doivent vous plaire. Si ce n’est pas déjà le cas, vous devez avoir envie de les acheter. Vous devez être fier de travailler dans cette entreprise car votre nom sera attaché au sien. 


Est-ce que j’ai envie de travailler avec ces gens ? 

Ce sont avant tout des gens qui font une entreprise et pour vous en particulier les membres de la future équipe que vous allez intégrer. Certes, ce n’est pas en quelques heures d’entretien que l’on connaît vraiment les gens mais repensez bien à votre première impression. Et puis il y a aussi Google, LinkedIn et votre réseau pour en savoir un peu plus sur eux. 


Est-ce que je suis vraiment content du salaire proposé ? 

Si la réponse n’est pas franchement oui, passez votre chemin ou alors dites-le tout de suite afin de corriger le tir. Après la signature, ce sera trop tard. Une frustration salariale c’est à coup sûr mettre une bombe à retardement dans votre bureau. Et ce ne sera pas la faute de votre employeur mais bien la vôtre, de ne pas avoir exprimé votre mécontentement à temps. 


Vous avez répondu oui à chacune de ces cinq questions ? Pas d’hésitation, vous pouvez sortir votre plus beau stylo et signer ce contrat. Par contre si ce n’est pas le cas et qu’à au moins une des questions vous avez répondu non, et bien STOP : réfléchissez encore, allez plus loin. Car c’est bien avant qu’il faut se poser les bonnes questions. Après, il sera trop tard. 

Nos experts
Ressources humaines
33 abonnés
S'abonner
Design / Communication
15 abonnés
S'abonner
Santé & Médecine
20 abonnés
S'abonner
Soins & Beauté
22 abonnés
S'abonner