Conseils
Réponse négative suite à un entretien de recrutement... Que faire?

Vous avez passé un ou plusieurs entretiens pour un poste, et d’un coup, la réponse tombe : c’est négatif ! C’est rageant, c’est frustrant, mais il ne faut pas en rester là. L’objectif va être de demander un feedback à votre interlocuteur, non pas pour remettre en cause sa décision, mais bien pour obtenir un retour constructif et avisé. Alors, pourquoi le faire ? Comment demander ? Comment réagir ?

1- Pourquoi solliciter un feedback au recruteur ? 

Que ce soit par timidité ou par crainte de déranger, vous osez rarement demander un feedback. Or, il est parfaitement légitime de comprendre pourquoi ça n’a pas marché. Je sais que je vais faire grincer des dents certains recruteurs, mais je considère que lorsqu’on travaille dans les Ressources Humaines, c’est la moindre des choses que d’expliquer au candidat pourquoi on ne l’a pas retenu pour le poste, surtout quand celui-ci a passé 3 ou 4 entretiens (voire plus). Ceci étant dit, rien n’oblige le recruteur à vous répondre… 

S’il accepte de vous répondre, vous en saurez plus sur vos éventuels points faibles en terme d’expérience et/ou de compétences. Il vous fournira peut-être quelques conseils à mettre en œuvre dans le cadre d’un prochain process de recrutement. Parfois, un « simple » point de détail a convaincu le recruteur de choisir un autre candidat : une disponibilité plus rapide, des contraintes de transport moins importantes, un permis de travail déjà valide, etc. Bref, rien qui vous oblige à vous remettre en cause, mais c’est tout de même pertinent de connaître ces facteurs qui ont été déterminants dans la prise de décision du recruteur, n’est-ce pas ? 


2- Comment demander un feedback au recruteur ? 

L’idéal est d’avoir le recruteur au téléphone, l’échange sera plus direct et plus aisé. Généralement, il vous avait laissé sa carte de visite, donc vous devriez pouvoir le contacter assez facilement. Soyez naturel, exprimez l’objectif de votre appel en toute simplicité. Il n’a aucune raison de vous en vouloir de le rappeler après une réponse négative qui fait suite à un (ou plusieurs) entretiens. Au contraire, c’est aussi une façon de vous démarquer. Il se rappellera mieux de vous si une nouvelle opportunité d’emploi se présente à l’avenir, ou si le candidat choisi ne fait finalement pas l’affaire, voire se désiste pour le poste (!). 

Si cela vous semble insurmontable de l’avoir en ligne, envoyez lui un mail. Votre message doit être positif : commencez par réitérer vos remerciements pour le temps consacré à votre dossier, et pour le temps pris à vous répondre. Demandez lui alors s’il peut vous expliquer ce qui a été déterminant dans sa décision et précisez-lui que sa réponse vous sera forcément très utile pour la suite de vos recherches. 

En revanche, si même après relance, vous ne parvenez pas à obtenir la moindre réponse, il est préférable de ne pas insister.  


3- Comment réagir à ce feedback ? 

Quelque soit la réponse du recruteur, restez professionnel, courtois et poli. Certains recruteurs peuvent malheureusement parfois se montrer maladroits dans leur réponse, par manque d’expérience ou de diplomatie. Ne cherchez pas à lui dire qu’il a tort, ne le critiquez pas. Au pire, exprimez juste votre regret. En revanche, si les observations et remarques faites par le recruteur s’avèrent justifiées et constructives, tirez profit de ce feedback. 

S’il insiste par exemple sur un élément de votre posture ou de votre parcours, vous devez en tenir compte afin de ne pas reproduire la même chose à l’avenir. C’est le meilleur moyen d’apprendre des choses sur vous et de vous améliorer, ce feedback doit donc vous permettre d’avancer et de progresser pour la suite de vos recherches. 

Souvent, une bonne préparation à l’entretien d’embauche en coaching individuel ou collectif suffit à adopter les bons réflexes et à mieux réfléchir aux réponses à donner face aux questions les plus délicates. NB : Vous remettre en cause sur certains points, c’est une chose. Douter en permanence de vos capacités en est une autre. 

En bref… Dites vous bien que le marché de l’emploi est à la fois vaste et petit : le recruteur qui vous a écarté pour ce poste a pu toutefois hésiter longtemps, car il avait clairement apprécié votre candidature. J’en connais plus d’un qui n’hésite pas à recommander certains de leurs candidats aux autres recruteurs de leur réseau, surtout s’ils font partie d’un marché de niche. Donc, veillez toujours à faire bonne impression et à rester extrêmement professionnel quelque soit l’issue d’un process de recrutement. 

Tout de bon pour la suite : levez la tête et continuez à postuler !! Il y a bien une place qui vous attend quelque part...

Nos experts
Communication / Marketing / RP / Publicité
43 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
14 abonnés
S'abonner
Vêtements / Textile
26 abonnés
S'abonner
Enseignement
30 abonnés
S'abonner