Conseils
Quand et comment relancer un recruteur

Vous recevez peu ou pas de réponses suite à vos postulations ou vous êtes impatient de connaître le résultat de vos entretiens d’embauche. Faut-il relancer le recruteur et surtout quand et comment faut-il le relancer ? Voici quelques pistes pour faire un suivi productif et de qualité.

Pauline Tabet profile picture Rédigé par Pauline Tabet

Assurer un suivi de vos candidatures est une chose à faire car cela prouve votre motivation et votre sérieux aux recruteurs. Mais ce n’est pour autant pas pour cela qu’il faut relancer tout le monde, tout le temps. Tout d’abord, pour faire un suivi de vos candidatures qui soit de qualité, il faut d’abord commencer par tenir parfaitement à jour un tableau de vos postulations comme suit : 

Date d’envoi/job/entreprise/via/nom du recruteur/mail/tél/résultat : entretien/date/niveau d’intérêt/merci/relance 1 etc...


Le délai pour relancer

Suite à un envoi de candidature, vous pouvez envisager de relancer un recruteur en entreprise dans un délai de 10 jours après votre postulation. Si vous avez envoyé votre candidature dans un cabinet de recrutement, vous pouvez faire une relance dès 5 à 7 jours. 

Lorsque le recrutement est plus avancé et que vous avez d’ores et déjà eu un entretien pour le poste, n’oubliez pas d’envoyer un mail de remerciement au recruteur dans les 48 heures suivant votre entretien. Premièrement, vous pourrez lui rappeler votre intérêt et motivation et deuxièmement, il vous répondra peut-être qu’il faut maintenant patienter 15 jours ou jusqu’à telle date. Ainsi, vous pourrez mieux programmer votre prochaine relance. 

Suite à un entretien, je vous conseille de relancer le recruteur dès 10 jours sans nouvelles de sa part et après une semaine s’il s’agit d’un recruteur en agence. 


La relance : par téléphone ou par mail ? 

Evidemment par téléphone ce serait mieux mais comme chacun sait, les gens sont difficiles à joindre et le téléphone peut être jugé par certain comme intrusif…néanmoins si vous le sentez, n’hésitez pas à décrocher votre téléphone. Attention, pas de sms ou de WhatsApp ! Sinon, dans la grande majorité des cas, vos relances se feront par email. 


Des relances pas systématiques 

Si vous êtes au stade de la candidature, n’envisagez de relancer que les offres qui vous intéressent le plus et faites-le donc principalement par mail. Si vous ne connaissez pas le nom du recruteur ni son adresse mail, ce n’est pas grave, envoyez votre mail à l’adresse générale du département RH. Elle figure presque toujours sur la page carrière de l’entreprise. Evitez cependant les envois aux adresses info@. 

Si par contre, vous avez passé le stade du premier entretien, envoyez votre mail directement au recruteur (comme celui de remerciement). Petit rappel, si vous n’avez pas l’adresse mail du recruteur, vous avez forcément son nom et le nom de l’entreprise, utilisez Email Hunter pour deviner l’adresse de votre interlocuteur. 


Quoi dire ? 

Lorsque vous relancez un recruteur au sein d’un cabinet de recrutement, n’hésitez pas à être direct en lui demandant tout simplement des nouvelles s'il en a. Profitez-en également pour le tenir au courant de l’état global de vos recherches. Savoir que vous êtes sur le point de revoir une offre peut être une information importante pour lui et aussi une information pouvant lui servir de prétexte pour relancer son propre client. 

Pour une relance directe au sein d’une entreprise, choisissez plutôt des phrases simples et courtes et restez avant tout courtois. Si d’aventure, vous trouvez le temps long et que cela vous énerve, le recruteur ne doit pas le ressentir. C’est toujours vous le demandeur. Profitez de ce message pour renouveler votre intérêt et préciser que vous être toujours disponible puis demandez précisément des nouvelles de votre candidature : « Suite à notre récent entretien, avez-vous pu vous entretenir avec le manager ? » ou encore « Avez-vous pris position sur la suite donnée à ma candidature ? » ou « Pensez-vous que j’aurai la chance d’avoir un second entretien ? » etc…  


On ne sait jamais de quoi demain sera fait 

Lorsqu’une réponse négative tombe, la plupart du temps par email, n’oubliez pas de répondre. Ne le faites pas forcément à la seconde surtout si votre déception est grande. Mais faites l’effort d’y répondre en remerciant de l’information et pourquoi pas en indiquant que votre intérêt pour l’entreprise reste entier et que demain peut-être…. 

Nos experts
Ressources humaines / Service du personnel
11 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
41 abonnés
S'abonner
Communication / Marketing / RP / Publicité
45 abonnés
S'abonner
Ressources humaines / Service du personnel
44 abonnés
S'abonner