Conseils
Mettons-nous à la place du recruteur

Le recrutement, ce monde à part qui fait tourner notre économie, comment fonctionne-t-il ? J'ai posé quelques questions à Bruno, Spécialiste en recrutement en agence généraliste traitant les marchés du bâtiment, de l'industrie, de la technique, de l'ingénierie tertiaire et du service. Il a tiré le voile sur les processus de recherche en agence de recrutement tout en suggérant des pistes aux chercheurs d'emploi. Vous découvrirez aussi pour quel type de profil et pourquoi il est opportun de s'inscrire dans plusieurs agences de placement.

Géraldine Romerio profile picture Rédigé par Géraldine Romerio

Quelles sont les possibilités de recevoir le dossier d'un candidat ?

  • En direct, de manière spontanée, le candidat dépose son dossier à l'agence ;
  • Le candidat répond à une annonce d'emploi.

Le recruteur va ensuite évaluer une correspondance possible entre le candidat et les besoins d'une entreprise.

Quel est le temps moyen estimé pour placer un candidat ? 

Tout dépend du secteur d'activité puisque dans le bâtiment par exemple le maçon est recherché pour demain ou après demain (même cas de figure pour les postes non qualifié dans l'industrie). S'agissant de poste qualifié cadre, les délais peuvent aller de 1 à 6 mois, entre la postulation et l'engagement définitif du candidat.

Est-ce qu'un candidat devrait déposer son dossier dans plusieurs agences de placement ? 

Oui, car toutes les entreprises ne travaillent pas avec toutes les agences. Pour un profil cadre en recherche d'emploi il est important de se mettre dans 3 à 5 agences afin de maximiser les chances de succès, d'ouvrir la recherche d'emploi à l'ensemble du marché et ne pas mettre tous les oeufs dans le même pannier.

Est-ce plus aisé de travailler pour le candidat ou pour l'employeur ? 

Tout dépend du profil  de la personne en recherche d'emploi. Dans le métier du bâtiment, il est plus aisé de travailler depuis le profil. A l'inverse, dans le commercial, les profils cadres ou techniques, il est plus facile de partir d'une commande.


Qu'est-ce qui est le plus palpitant dans le travail de recruteur ? 

Dans ce métier les journées ne se ressemblent pas. Les relations humaines sont au coeur du métier, les contacts sont nombreux et les candidats sont tous différents. Les mandats quant à eux sont aussi variés que les besoins des entreprises.

Ce métier procure un grand sentiment de reconnaissance de par l'aide qui est apportée à son prochain. Ce métier c'est aussi et surtout une opportunité de changer la vie des collaborateurs intérimaires, surtout pour la main d'oeuvre non qualifiée du bâtiment qui recherche une opportunité de travail pour améliorer ses conditions de vie.

Comment le marché du travail se porte-t-il en Suisse romande ?

2017 est un très beau millésime en Suisse. Plusieurs facteurs peuvent en être la cause à commencer par la situation conjoncturelle difficile en Suisse avec le franc fort. Aussi, la plupart des sociétés travaillent à flux tendu pour diminuer leur stock et les frais liés. Les carnets de commandes sont davantage imprévisibles que par le passé. Ces facteurs induisent une diminution de la stabilité du marché et impliquent une plus grande flexibilité par rapport aux collaborateurs dans les entreprises.  Le travail intérimaire est privilégié, les engagements et désengagements sont plus fréquents et permettent au marché de se renouveler rapidement. Dans le métier du bâtiment aussi le grand nombre de projets immobiliers ainsi que la saisonnalité ont une incidence directe sur les besoins en ressources humaines.

Bruno a souhaité garder l'anonymat et ne souhaite pas divulguer dans quelle agence de placement il travaille.

Nos experts
Ressources humaines
57 abonnés
S'abonner
Ressources humaines
37 abonnés
S'abonner
Santé & Médecine
21 abonnés
S'abonner
Soins & Beauté
23 abonnés
S'abonner